Le rapport moral de la vie paroissiale pour année 2015

Home  >>  Non classé  >>  Le rapport moral de la vie paroissiale pour année 2015

Le rapport moral de la vie paroissiale pour année 2015

21 Июнь, 2016 Non classé

Le rapport moral de la vie paroissiale

Eglise Saint Nicolas le Thaumaturge à Toulouse

Cher(e)s frères et sœurs en Christ.

A l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle, permettez moi de vous présenter le rapport moral de la vie de notre paroisse.

En premier lieu je voudrais remercier le Seigneur pour l’année 2015 qui a été assez dynamique pour notre communauté. Durant cette année nous avons eu 50 baptêmes et 4 mariages. Deux évêques nous ont rendu visite : notre Archevêque Jean de Charioupolise et Archevêque Théodosios de Sébastia (Patriarchat de Jérusalem). Nous avons organisé quelques présentations de l’Eglise Orthodoxe lors de la Semaine de l’Unité des Chrétiens et de la Journée du Patrimoine.

Une série de pèlerinages a été effectuée dans les différents lieux saints de France et un pèlerinage au Mont Athos. Les pèlerinages sont un élément très important pour la vie paroissiale car ils créent des liens forts entre les personnes qui y participent. Ces liens sont basés sur la prière commune qui est présente durant ces pèlerinages. Il faut souligner que cette prière soutient non seulement les personnes qui voyagent, mais aussi toute la paroisse, chaque personne qui est membre de notre famille ecclésiale. C’est pourquoi je sollicite chacun de vous pour trouver le temps de participer  à ces voyages spirituels que nous organisons régulièrement.

Si nous parlons de la vie intérieure de notre communauté, nous devons parler tout d’abord de la vie liturgique qui est le moteur de l’Eglise de même que de la vie spirituelle. C’est pourquoi mon premier but est de rétablir le calendrier liturgique annuel. Nous avons rétabli les liturgies hebdomadaires et les célébrations pour les grandes fêtes. Grâce aux volontaires nous avons un chœur qui continue son développement. Je tiens à remercier Vladimir Gomba pour son travail dévoué ainsi que tous les membres de notre chœur. Nous allons continuer ce travail en essayant de mettre à jour la célébration des vigiles qui doivent précéder les liturgies. Ici je me permet de vous rappeler que nous sommes tous responsables de la célébration. C’est pourquoi nos comportements dans l’Eglise doivent être cohérents avec ce que représente ce lieu. Essayons de franchir le seuil de l’Eglise avec  joie, mais aussi avec crainte de Dieu et  le respect des autres personnes qui prient. Grâce au Seigneur, nous avons la possibilité d’avoir ce bâtiment qui appartient à notre communauté. Nous avons la possibilité d’avoir la salle paroissiale où nous nous réunissons après chaque liturgie. C’est un lieu de conversation et d’échange et je vous invite avec grand respect et amour à ne pas confondre l’Eglise avec la salle paroissiale. Essayons d’utiliser chaque endroit selon sa destination  avec  responsabilité. Aujourd’hui nous devons définir comment organiser et partager entre nous le nettoyage de l’église et de la salle paroissiale après chaque célébration. Nous allons aussi soulever certaines difficultés financières et matérielles pour assurer le quotidien de notre paroisse ;elles doivent être présentées à votre attention afin que nous puissions ensemble, selon la possibilité de chacun, les résoudre.

En ce qui concerne la vie liturgique, je me réjouis que presque tous les paroissiens communient lors de la Divine Liturgie. Cependant deux choses  me troublent chaque fois : le retard, car la majorité arrive après la lecture de l’Evangile. Et la confession, car une partie de la paroisse ne se confesse point. Essayons de changer les habitudes en comprenant que la communion sans participation à la Liturgie est une anomalie dans la vie chrétienne. Il y a toujours des excuses : enfants, distance,  etc. Cependant,  de pareilles excuses  se transforment en habitudes. Je ne vous impose pas des règles, en revanche je vous rappelle que selon la tradition spirituelle de l’Eglise orthodoxe, on n’accède pas à la communion si on arrive en grand retard sans raison. Non pas parce que c’est interdit, mai parce que c’est absolument étranger à la vie de l’Eglise. Ne pensez pas que je vous invite à vous abstenir de la communion, cela n’est pas mon but, en revanche je vous prie d’essayer de changer certaines habitudes concernant votre vie ecclésiale afin que vous puissiez progresser dans votre vie spirituelle.

De la même façon nous pouvons parler de la confession. Notre vie est très loin d’une vie parfaite, c’est pourquoi il faut apprendre à utiliser la confession que l’Eglise nous propose non pas comme jugement, mais comme apaisement et remède pour notre âme. La majorité cherche cet apaisement dans l’Eglise sans vouloir accepter ce grand mystère de pénitence qui est si nécessaire pour nous aujourd’hui.

Enfin je tiens à vous remercier  tous pour votre présence et pour votre aide. Grâce à vos efforts, nous avons réussi à rénover la salle paroissiale,l’ intérieur de l’église,à  nettoyer le jardin, accueillir les invités. Particulièrement je remercie tous ceux qui s’occupent des enfants en  préparant le catéchèse, le théâtre etc. Je remercie Marina JVARSHEISHVILI pour l’ organisation de l’école géorgienne. Je ne veux pas lister des prénoms car j’ai peur d’oublier quelqu’un.Cependant il faut dire que tout ce que vous faites pour l’ Eglise, vous le faites pour la gloire du Seigneur qui vous bénira par sa grâce et son amour.

12/06/2016

Comments are closed.