OUVERTURE D’UN ATELIER PHILOCALIQUE

Home  >>  Non classé  >>  OUVERTURE D’UN ATELIER PHILOCALIQUE

OUVERTURE D’UN ATELIER PHILOCALIQUE

3 Февраль, 2019 Non classé

OUVERTURE D’UN ATELIER PHILOCALIQUE

Lecture, étude et partage sur les textes des Pères neptiques

 

A partir du 10 mars prochain, après la Divine Liturgie, à 13h, une rencontre/échange et partage sont proposés à partir des écrits des Pères de l’Eglise Orthodoxe.

Des textes choisis auront été proposés  le mois précédant cette date, étudiés chez soi, et nous partagerons les passages, les questions qu’auront suscités ces textes.

Il ne s’agit pas bien sur d’accumuler des connaissances purement théoriques et d’enrichir notre mental, mais avec la grâce de Dieu, nous pourrons expérimenter comment ces textes nous touchent au plus profond  et peuvent transformer notre vie spirituelle.

Pour débuter cet Atelier Philocalique, nous prendrons comme support les écrits de St-Nil l’Ascète (Evagre le Pontique) , avec les commentaires indispensables de l’Archimandrite Vittis, parus aux Editions Axios : « Aux cimes de l’Intelligible, le Traité de la Prière de St-Nil l’Ascète »

Merveilleux Traité, un trésor de l’Orthodoxie, avec des commentaires et explications du Père Vittis des plus subtils et précis, et de l’avis de ceux qui le connaissent « exceptionnels »..

Ce traité parle particulièrement de la prière monologique, incessante, le « priez sans cesse », une invitation pressante à la Prière de Jésus, et de tout ce qui en découle, le rôle de notre noûs, de l’âme, l’action de l’Esprit-Saint, etc..

======

Chaque mois, nous en étudierons 10/15 pages.

=========

«  La lecture des Pères me révéla ce que le Christ avait fait pour l’humanité, en quoi consistait la Chute de l’homme, pourquoi un Rédempteur était absolument nécessaire. Elle m’enseigna que l’on doit développer, ressentir et percevoir la Rédemption en soi-même…Elle m’enseigna que cette vie terrestre devait nous servir de préparation pour l’Eternité, telle une antichambre menant à l’entrée d’un magnifique Palais Royal. »

(Evêque Ignace Briantchaninov)

» Ne séparez pas de Dieu votre cœur. Mais demeurez en lui et gardez-le toujours dans le souvenir de notre Seigneur Jésus-Christ, jusqu’à ce que le nom du Seigneur y soit planté, et que le cœur ne considère rien d’autre, afin que le Christ soit exalté en vous.»

(St-Jean Chrisostome, Philocalie 1, p.75)

Si vous êtes intéressés, vous pouvez me contacter soit à l’Eglise, soit par mail :

 « gyloup.toulouse@gmail.com »

Jean-Loup

TELECHARGER LA LECTURE ICI

 

Comments are closed.