Historique de la paroisse/История

Home  >>  Paroisse orthodoxe | Православный приход  >>  Historique de la paroisse/История

 

Capture de cedric berge0043

Paroisse Orthodoxe Saint Nicolas le Thaumaturge à Toulouse

A la suite de la révolution russe et de la défaite des armées blanches, plusieurs centaines de milliers de russes, militaires et civils, quittent leur pays ; ils sont d’abord regroupés dans des camps d’hébergement dans les Pays Baltes, en Bulgarie, dans la presqu’île de Gallipoli, à Bizerte, etc… Puis ils essaiment en majorité en Europe : Serbie, Tchécoslovaquie, Allemagne, Belgique, Hollande, Grande-Bretagne, Scandinavie, mais principalement en France. En 1929 un noyau de jeunes émigrés russes constitué de quelques intellectuels, étudiants, ouvriers, paysans, jeunes femmes sans profession, se groupe autour du P. Vladimir AÏSOFF et de Nicolas LAPCHINE. lls se lancent dans l’aventure : créer à partir de rien, avec leur seule bonne volonté et leur foi, une communauté orthodoxe dans une ville, Toulouse, où l’Orthodoxie n’avait jamais été représentée.

FIMG_1500

9 rue Ozenne, Toulouse

Passées les premières décades de vie dans le provisoire, dans l’espoir d’un retour à la mère patrie, l’idée d’un enracinement dans le pays d’accueil va s’imposer. Ainsi se forme lentement une communauté qui va s’enrichir d’orthodoxes de toutes origines pour devenir une véritable paroisse multiethnique. Cette paroisse a toujours fait partie de l’Archevêché des Églises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale, actuellement dirigé par Mgr Job de Telmessos. Deux prêtres jouent un rôle important dans l’organisation des paroisses dans la région : le père Nicolas SOUKHIKH, ordonné en 1925 par le métropolite Euloge est d’abord nommé au Creusot recteur de la paroisse St Alexandre Nevski en 1926. ll organise dès 1927 la paroisse de la Protection de la Mère de Dieu à Decazeville avec l’aide du staroste le major-général LEOPOLDOTOFF. Il est ensuite nommé en 1928 recteur de la paroisse Notre- Dame de Kazan à Bordeaux, 100 cours du Médoc. ll fait aménager une chapelle avec l’aide du staroste Platon Andréiévitch AKSENIEV et officialise l’association cultuelle le 2.2.1929. ll lui est demandé de desservir aussi La Rochelle, Nantes, Toulouse et Decazeville . En 1931, après son veuvage, il entre dans l’ordre monastique sous le nom de hiéromoine Sérapion. A Toulouse, nous ne disposons pas de renseignements précis avant 1929, date à laquelle le prêtre Vladimir AÏSOFF, mandaté par le métropolite Euloge, réunit une assemblée de 16 fondateurs de la paroisse Saint Nicolas le Thaumaturge le 23 juin. Celle-ci approuve les statuts de l’association cultuelle orthodoxe russe de Toulouse et élit son conseil d’administration, présidé d’office par le P. Vladimir : staroste et trésorier Nicolas LAPCHINE, secrétaire Nicolas SERDOBOFF. L’association est enregistrée à la Préfecture de la Haute-Garonne et a son siège social au 9, rue Ozenne, dans une pièce de la tour Tournoër, local prêté par la Maison de l’Agriculture ; les offices avaient lieu précédemment dans les locaux de l’entreprise de Victor G. SAARDAK, 70 allées Jean-Jaurès. Le P. Vladimir est nommé recteur en décembre 1929. Le 14.3.32 le métropolite Euloge nomme le P. Vladimir recteur au Creusot et second prêtre à Bordeaux desservant Toulouse et ses environs. Le hiéromoine Sérapion exprime le souhait que la région soit desservie par deux prêtres, l’un résidant à Bordeaux, lui-même servant de prêtre itinérant. Néanmoins, le métropolite Euloge lui confie le 18.8.34 une paroisse de Notre- Dame du Prompt-Secours regroupant Toulouse et ses environs, la Rochelle et la Dordogne. Le hiéromoine Sérapion décède à Toulouse le 6.11.34.

Sur ces entrefaites arrivent dans la région deux jeunes clercs, le prêtre marié Alexandre REHBINDER à Biarritz, puis le prêtre non marié Léonide CHROL à Toulouse (octobre 34). Le P. Léonide réussit à unifier la paroisse et transfère en 1935 la chapelle et le siège social de l’association dans un garage désaffecté du quartier Saint Georges, au 4, rue de la Rispe. Le P. Léonide tombe vite très gravement malade. Ensuite il est assigné à la paroisse Notre-Dame du Prompt-Secours à Montauban en 1936. Le prêtre marié Théodore POSTAVSKY est nommé alors à Toulouse, tout en desservant aussi Carcassonne, Albi et Cazères ; il y demeurera jusqu’à son décès en 1946.

Pendant la seconde guerre mondiale, le P. Théodore a la lourde tâche de veiller à l’unité d’une paroisse où nombre de personnes ont fait des choix opposés face à l’occupant. A son décès en 1946, la paroisse amoindrie et appauvrie a de plus en plus de difficultés à subvenir aux besoins d’un prêtre à demeure. Le prêtre Nicolas IVANOV ne reste pas (1946-47) ; le hiéromoine Guerassim ALEXANDROV qui lui succède décède en 1949 ; le prêtre Jean FROLOFF part en 1953 aux USA. De 1954 à 1971 la paroisse n’aura pas de recteur;l’archiprêtre Alexandre REHBINDER (recteur des paroisses de Biarritz et Bordeaux) va assurer pendant tout ce temps le suivi de la paroisse, en particulier par la présidence des assemblées générales annuelles et la représentation au Conseil Diocésain.

A Toulouse, au début des années 60 devant l’arrivée de nouveaux paroissiens, grecs et serbes, la communauté accepte l’évolution vers une paroisse multiethnique et demande son officialisation. Le Conseil Diocésain, par décision du 8.3.1963 autorise la célébration des liturgies en slavon, français et grec et l’élection d’un représentant grec et serbe au Conseil d’Administration ;

En 1966, la paroisse doit quitter son local rue de la Rispe, promis à la démolition. Nous avons alors la joyeuse surprise de recevoir une indemnité de départ, offefte spontanément par M. CASTAING, délégué à I’urbanisme de la ville. Nous nous installons dans la crypte de la tour Mansancal, rue Espinasse, prêtée par les Dominicains ; le P. Pierre STRUVE offre à la paroisse les portes royales de la nouvelle iconostase, peintes par Mme Tamara ELTCHANINOFF. En mai 1971, à la demande du conseil paroissial le P. Léonide CHROL est nommé recteurde Toulouse, tout en restant recteur de Montauban. En 1972, le vieux couvent des Dominicains rue Espinasse est vendu à une société immobilière. Nous partons cette fois encore dans une crypte, de l’église St-Aubin, généreusement offefte par l’abbé Gérard DESSOLES ; nous y demeurerons 16 ans. Le P. Léonide va assumer ses fonctions de recteur jusqu’à l’automne 1980, où ses forces le trahissent ; il décédera en novembre 1982 à Montauban.

Eglise Saint Nicolas le Thaumaturge

Eglise Saint Nicolas le Thaumaturge

Un nouveau souffle est communiqué à la communauté, rendant possible la venue d’un prêtre à demeure, en la personne du hiéromoine André WADE en mars 1987, qui sera nommé recteur en novembre de la même année. L’occasion de l’achat d’une maison, au 302 avenue de Grande-Bretagne, se présente. La maison achetée était transformée en une véritable église grâce aux importants efforts et sacrifices de la communauté, alors même qu’elle a bénéficié d’une aide très importante de notre Archevêché et de l’attitude compréhensive des collectivités territoriales, sollicitées par Serge RAGOZIN et Stéphan JEREBZOFF dans la première phase des travaux, et par Gustav ALSTADT dans la seconde phase, accompagnés ou non du P. André WADE. Le rôle de Basile SOLNYCHKINE dans l’établissement des plans et la conduite des travaux ainsi que le don d’une nouvelle iconostase conçue et réalisée par Jacques BAUDOUY sont à souligner.

En bref, les hasards de l’histoire ont conduit nombre d’hommes et de femmes de l’émigration russe de ce siècle à s’enraciner en Occident, comme ici dans ce coin de terre occitane, qui les a accueillis et qui désire maintenant mieux connaître leur héritage spirituel. Le visage de notre communauté, très russe au départ, a emprunté des traits nouveaux aux différentes ethnies représentées, mais évolue aussi insensiblement au contact de la spiritualité occidentale.

S. Jerebzoff

 

 

История прихода

 

Вслед за революцией и поражением Белой Армии, сотни тысяч русских жителей оставляют свою родину и эмигрируют в различные страны, в большинстве своем во Францию. В 1929 году группа русской молодежи собирается вокруг двух священников: о. Владимира Аисова и о. Николая Лапшина. Вместе, они решают реализовать грандиозный проект – создать православный приход в Тулузе, городе, ничего не знающем о православии. Таким образом, начинает зарождаться первая православная община, которой, Божьей милостью, суждено стать многонациональным центром православия в данном регионе. Наш приход, на протяжении всей своей истории, находится в юрисдикции Арихиепископии Православных Русских Церквей в Западной Европе (Константинопольский Патриархат), управляемой, в настоящее время, Архиепископом Телмисским Иовом.

Отец Николай Шукшин (после смерти своей супруги принимает монашеский постриг с именем Серапион) играет важную роль в создании православных приходов в нашем регионе, в том числе и Тулузе. Относительно Тулузы, нам известно, что 23 июня 1929 года о. Владимир Аисов проводит совет, состоящий из 16 основателей прихода в честь Святителя Николая Угодника. Богослужения совершаются в здании, предоставленном «агрикультурным обществом», расположенном по адресу: улица Озенн 9.

Спустя какое-то время, в Тулузу приезжает молодой иеромонах Леонид Кроль. Отцу Леониду удается объединить местных эмигрантов и сплотить общину, которая переезжает в обустроенный для богослужений гараж, находившийся в квартале Св. Георгия (St Géorges) на улице Риспа 4. Вскоре после своего приезда, о. Леонид тяжело заболевает и в 1936 г. переезжает в Монтабан, где служит в часовни в честь иконы Богородицы «Всех скорбящих радосте». В Тулузе его сменяет иерей Федор Поставский, который останется здесь до своей кончины, последовавшей в 1946 г. Начиная с 60 годов, в Тулузу приезжает большое количество греков и сербов, наполняющих наш приход и принимающих активное участие в его жизни. Епархиальный совет своим решением 8.3.1963 позволяет проводить богослужения на трех языках: французском, славянском и греческом. Кроме этого, в приходской совет избираются по одному представителю из греческой и сербской общин. В 1972 г мы вновь переезжаем, в этот раз в крипту храма Св Обана, щедро предоставленную католическим священником Жераром Дессолем. Здесь жизнь прихода будет проходить под мудрым руководством упоминаемого выше о. Леонида Кроля, ушедшем к Господу в 1982 г.

В 1987 г в жизни прихода открывается новое дыхание, связанное с приездом нового священника о. Андрея Вейд. Под его пастырским руководством, общими усилиями, при финансовой поддержке Архиепископии, прихожан, среди которых нужно выделить Сергея Рогозина, Стефена Жеребцова, Василия Солничкина, взявших на себя инициативу, приход покупает дом и превращает его в великолепный храм. Иконостас, представленный вашему вниманию, был сделан и подарен храму иконописцем и художником Жаком Бадуем.

Промысел Божий привел тысячи русских людей во Францию. Они были вынуждены оставить свою родину, но прибыв на чужбину, они принесли с собой их культуру, традиции и историю и, прежде всего православную веру, которая здесь на Западе у многих вызывает интерес. Лицо нашего прихода изменилось в течение его развития. От исконно русского, каким он был в начале своего появления, он стал универсальным, открыв свои двери всем, чья христианская жизнь связана с православием.

____________________________________________С. Жеребцов