Pèlerinage au Mont Athos

Home  >>  Non classé  >>  Pèlerinage au Mont Athos

Pèlerinage au Mont Athos

IMG_19701er jour-lundi 12 octobre-Toulouse-Gironne-Thessalonique

Nous partons, Père Alexis, Beka, Giorgi, Nil et Jean-Philippe à 7h30 de Toulouse après un temps de prière dans notre église avec la protection de Saint Nicolas. Nous arrivons à Gironne vers 11h30, nous décollons pour20151012_172948 Thessalonique à 13h15, nous y arrivons à 16h30 et nous retrouvons le Père Vladislav un ami de Père Alexis qui est prêtre à l’église Pierre et Paul de Shostka en Ukraine. Nous rejoignons notre hôtel en taxi. Il est situé à deux pas de l’agora antique et de la Basilique Saint Dimitri construite sur le lieu du martyre du Saint (l’actuelle crypte)

A peine installés, nous rejoignons la Basilique pour un moment de prière et la vénération des reliques de Saint Dimitri. Nous partons ensuite jusqu’à l’agora d’où une grande avenue nous mènera sur le port et la baie de Thessalonique. De là nous découvrirons une petite place où de nombreuses tavernes nous tendent les bras. Notre choix s’avérera le bon ! Ouzo, salade grecque purée de pois, olives, tsatzikis, souvlakis, feuilles de vignes, poissons grillés, beignets de calamars et un dessert pour les plus gourmands !…promenade digestive et retour à l’hôtel pour un sommeil réparateur.

-2ème jour-mardi 13 octobre- Thessalonique-Ouranopolis

IMG_1964Nous profitons de la matinée pour aller au monastère des Vlatades (Moni Vlatadôn), dominant la ville. Il est construit au pied de l’acropole sur un des lieux où aurait prêché Saint Paul. Nous redescendons vers notre hôtel en faisant étape au Monastère de Latomou (ou le monastère de Hosios David). La petite église, qui est le reste d’un catholicon plus important, recèle dans son abside une mosaïque du 5ème siècle au milieu de laquelle domine Jésus-Christ, entouré des symboles des quatre évangélistes.

Après avoir récupéré nos bagages à l’hôtel, nous rejoignons en taxi la gare de bus. Trois heures seront nécessaires pour effectuer les 150 kms qui nous séparent d’Ouranoplis qui est le port de départ vers la presqu’ile du Mont Athos et où nous passerons la nuit.

3ème jour- Mercredi 14 octobre — Ouranopolis- Daphni — Monastère de Simono Petras — Monastère de GrigoriouIMG_1973

Le matin après avoir obtenus nos diamonitirions, nous prenons le bateau (Axion Estin) et rejoignons Daphni le port de l’Athos après 1h30 de mer. Nous prenons ensuite la route pour le Monastère de Simono Petras. Là nous sommes accueillis de manière traditionnelle par l’archontaris avec des loukoums, un verre de raki et un verre d’eau. Nos amis géorgiens, qui ont prévu d’amener des vêtements et des chaussures à des moines géorgiens, nous quittent pour rejoindre leur skyte. Ils nous rejoindront demain au monastère de Dyonisou. Nous descendons IMG_1986vers la mer à travers les jardins du monastère pour remonter ensuite vers le monastère de Grigoriou. Le monastère a été fondé au XIVe siècle, vers 1371, par saint Grégoire l’Hésychaste et est dédié à Saint Nicolas. Après l’attribution de nos lits, nous assistons aux vêpres vers 17h00, nous prenons le repas et vénérons ensuite les reliques des Saints, Nectaire d’Egine, Denys l’Aréopagite, Damaskinos l’anargyre, Grégoire, Anastasia et des reliques de la Sainte Croix.

-4ème jour- jeudi 15 octobre — Monastère de Grigoriou- Monastère de Dionysiou et Monastère de Saint Paul.

Courageux, le Père Alexis et le Père Vladislav assistent aux lectures dès 3h du matin, nous les rejoignons pour la liturgie à 5h30 ensuite vers 8h nous avons le 1er repas de la journée. Nous prenons ensuite le bateau (Agia Anna), destination l’arsana (port) du Monastère de Dyonisiou. Le monastère a été fondé au XIVe siècle par saint Denys de Korisos et est dédié à la Nativité de saint Jean Baptiste. Arrivés au Monastère après une montée redoutable, nousIMG_1995 avons droit aux traditionnels loukoums, raki, verre d’eau et à l’attribution de nos chambres. Les Pères Alexis et Vladislav et Nil décident de visiter le Monastère Saint Paul qui remonte au moins au Xe siècle. Il est dédié à la Présentation du Christ au Temple. Notre marguillier, pour reposer ses vieilles jambes, restera pour profiter des fresques et de l’architecture de Dyonisiou. Nous nous retrouvons en fin d’après-midi pour les vêpres suivi du 2ème repas et la vénération des reliques des Saints, Georges le Mégalo Martyr, Paraskeva, Grégoire et Niphon Patriarches de Constantinople, Nicéphore, Nicodème l’Hagiorite et des reliques de la Sainte Croix.

-5ème jour- vendredi 16 octobre — Monastère de Dyonisiou –Port de Daphni- Karyés- Skite Saint André — Monastère de la Grande Laure.

Le Père Alexis et le Père Vladislav assistent aux offices de nuit. Le Mont Athos est à l’heure byzantine. Il est toujours20151015_120526 0h au coucher du soleil. Dans les Monastères, le temps est partagé en huit heures de prières, huit heures de travail et huit heures de repos. Après la liturgie, jeûne oblige, nous avons du pain accompagné d’une compote de fruits. Nous prenons ensuite le bateau accompagnés par un iconographe géorgien qu’ont rencontré Beka et Gieorgi. Arrivés au port de Daphni, nous prenons un bus pour rejoindre Karyés, petite bourgade distante de 5 kilomètres. C’est la capitale administrative de la République Monastique. Nous devons y actualiser nos diamonitirions. A notre arrivée, nous rendons visite au skite Saint André avant d’aller aux bureaux du Protos malheureusement fermés. Nous allons vénérer l’icône miraculeuse Axion Esti de la Mère de Dieu dans l’église majeure le Protaton qui lui est consacrée. Nous y admirons les célèbres fresques du 14ème siècle peintes 20151015_103249par Panselinos. Nous prenons un minibus pour aller au Monastère de la Grande Laure. C’est le plus grand et le plus ancien des vingt monastères dont il occupe la première place dans le classement hiérarchique. Il a été fondé en 963 par Saint Athanase. Après avoir pris possession de notre chambrée, nous participons ensuite aux vêpres et nous vénérons l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu « Panagia Koukouzélissa » dans la chapelle qui lui est consacrée.

6ème jour- samedi 17 octobre — Monastère de la Grande Laure — Karyés- Monastère de Vatopedi.

Toujours dans le rythme monastique, Pères Alexis et Vladislav participent aux offices de la nuit. La liturgie est à 6h, la communion est donnée dans la chapelle des 40 martyrs où se trouve le tombeau de Saint Athanase l’Athonite. Après le repas, nous quittons en minibus la Grande laure pour rejoindre Karyés et de là, toujours en minibus, nous rejoindrons le Monastère de Vatopedi vers 15h30. Situé au nord-est de la péninsule, il occupe la 2e place dans le classement hiérarchique, il a été fondé en 972. Après l’accueil traditionnel et avoir déposés nos sacs dans notre chambrée, nous assistons aux vêpres. Le repas est servi à plus de 800 pèlerins ! L’organisation est impressionnante d’efficacité. Une nuit de prière (agripni) doit précéder la divine liturgie.

-6ème jour- Dimanche 18 octobre — Monastère de Vatopedi – Karyés — Monastère d’Iviron -Monastère de Karakalou.

Nous rejoignons Pères Alexis et Vladislav vers 6h pour la Divine liturgie. A la sortie, vers 10h30, nous échangeons avec Père Euloge du Patriarcat d’Alexandrie qui était étudiant à Saint Serge avec Père Alexis. Nous rencontrons le Père Constantin (un moine français) depuis 12 ans au Monastère. Après le repas, nous préparons nos sacs pour prendre le bus direction Karyés où nous pourrons prolonger nos diamonitirions. Nous hésitons ensuite entre, aller au Monastère du Pantocrator ou celui de Karakalou. Nous nous décidons pour ce dernier. Sur le trajet, le chauffeur nous arrête au Monastère d’Iviron où nous vénérons la Mère de Dieu « Portaitissa ». Selon la Tradition, cette icône fut découverte par les moines sur le rivage. Elle fut placée au-dessus de la porte du Monastère, d’où son nom grec de « Portaïtissa » (Gardienne de la porte) ou encore « Iverskaya Portaitissa ». Au milieu du 17ème siècle, à la demande du Tsar Alexis, une copie lui fut emmenée par des moines géorgiens. Cette icône rendit la santé à sa fille. Depuis l’icône miraculeuse est une des plus vénérées en Russie. Nous reprenons la route pour le Monastère de Karakalou, ce petit monastère d’une trentaine de moines et 11ème dans la hiérarchie de l’Athos est dédié aux Saints Apôtres Pierre et Paul. Après l’installation dans nos chambres, nous participons aux vêpres très priantes et après le repas, nous vénérons les reliques des Saints, apôtres Pierre et Paul, Georges, Bartholomé, Théodore Stratilates, Gédéon et des reliques de la Sainte Croix. Nous rencontrons ensuite un jeune novice Constantin Nicou, franco-grec de Toulouse qui connaît notre paroisse et a fréquenté la paroisse roumaine. Il est au Monastère depuis 6 mois.

-7ème jour- lundi 19 octobre -Monastère de Karakalou — Monastère d’Iviron — Monastère de Stavronikita

Les moines frappent aux portes des chambres pour prévenir des offices. Le lever est à 5h pour la liturgie. Nous ne communierons pas, ici la règle étant de demeurer 3 jours au Monastère pour pouvoir y communier. Après un déjeu20151019_131332ner frugal pain compote et tisane des moines, nous quittons nos chambres et prenons un minibus bondé piloté par un moine ! Nous arrivons rapidement au Monastère d’Iviron, Iviron signifiant tout simplement le monastère «des Ibères» ou des géorgiens. Il fut fondé dans le dernier quart du 10ème siècle, il occupe la 3e place dans le classement hiérarchique. En attendant notre chambrée, nous achetons à la boutique du Monastère un bel épitaphios pour notre église, Beka et Giorgi de leur côté achètent deux grandes icônes dont une Iversakaïa. Nous profitons du repas pour admirer les fresques récentes du trapeza qui sont l’œuvre du frère Lukas de Xenofontos. Père Alexis et Père Vladislav décident d’une visite au Monastère voisin de Stavronikita dédié à Saint Nicolas de Myre le Thaumaturge et dont l’iconostase et les fresques sont de Théophane le grec. Nos ami20151019_105424s géorgiens quant à eux amènent leurs icônes à la source miraculeuse du monastère. Nil et notre marguiller profite du grand balcon en bois de la chambre qui domine les jardins du Monastère. A 17h30 ce sont les vêpres dans le catholicon dont l’iconostase a conservé deux grandes icônes de Théophane le crétois. Nous vénérons ensuite de nombreuses reliques ainsi que l’icône « Portaitissa ».

-8ème jour- Mardi 20 octobre — Monastère d’Iviron — Karyés — Port de Daphni- Monastère de Xenofontos.

Le lever est à 5h pour la liturgie qui débute dans le narthex du catholicon et se continue dans la chapelle de la « Portaitissa ». A la fin de la liturgie les icônes de Beka et Giorgi sont bénies. Nous prenons ensuite un bol de tisane et du pain dans le trapeza. Nous attendons ensuite le bus à l’arsana du Monastère. Arrivés à Karyés, nous profitons à nouveau des fresques du Protaton en attendant un bus qui nous mènera au Port de Daphni. A midi, le Agia Anna nous amène au Monastère de Xenofontos situé au nord-ouest de la péninsule. Il est dédié à Saint Georges. C’est un 20151020_103936petit monastère qui occupe la 16e place dans le classement hiérarchique. Il domine la mer et nous y profitons de chambres très accueillantes avec une vue imprenable sur les jardins et la mer Egée. A 16h nous participons aux vêpres dans le plus grand catholicon de l’Athos. Après le repas nous vénérons des reliques de la Sainte Croix et des Saints Georges, Marina et Panteleimon. Dans la soirée nous décidons d’écourter notre séjour, les prévisions météos faisant craindre la tempête pour jeudi. Le départ pour Ouranopolis se fera donc demain. Nil et Jean-Philippe prendrons le bateau à l’arsana de Xenofontos Pères Alexis et Vladislav ainsi que Beka et Giorgi iront au Monastère voisin de Dochiariou et les rejoindront ensuite sur le bateau.

-8ème jour- Mercredi 21octobre — Monastère de Xenofontos – Monastère de Dochiariou – Ouranopolis.

Notre dernière liturgie sur le Mont Athos a une ferveur toute particulière. Après le déjeuner, notre séjour au Monastère de Xenofontos se termine par la visite du trésor, un véritable musée, icônes, vêtements et objets liturgiques, que de beauté et de richesse pour exprimer la foi…Comme prévu le groupe se scinde en deux, une partie attendant le bateau à Xenofontos l’autre partie (la plus courageuse) prenant sous la pluie la direction du Monastère de Diochariou dédié aux saints archanges Michel et Gabriel. Nous nous retrouvons tous sur l’Axion Esti et arrivons à Ouranopolis en milieu d’après-midi.

  -9ème jour- Jeudi 22 octobre — Ouranopolis.

Une journée sous des trombes d’eau, la tempête annoncée est bien là. Nous profitons de notre temps pour faire les derniers achats icônes, encens…et nous reposer en prévision de la longue journée de retour à venir.

-10ème jour- Vendredi 23 octobre – Ouranopolis. –Thessalonique — Gironne-Toulouse.

Nous prenons le bus pour Thessalonique à 9h30, trois heures plus tard nous sommes à la gare routière de Thessalonique. Nous rejoignons l’aéroport en taxi. Après avoir fait nos adieux à notre compagnon de pèlerinage le Père Vladislav, nous décollons vers 17h pour Gironne. Trois heures plus tard nous partons de Gironne pour Toulouse où nous arrivons vers 23h.

J-P Dellage

 

Comments are closed.