Atelier philocalique

Chers frères et soeurs,
L’Atelier philocalique aura lieu dimanche prochain, 20 octobre, après la Divine Liturgie (et le café).
Nous échangerons sur les pages 98 à 120 (de 98 à 112 nous terminons ce qui n’avait pas été partagé la dernière fois).
Après les textes préparatoires/introductifs à la prière de l’Archimandrite. Eusébios, à partir de la page 113, nous entrons véritablement et profondément dans le sujet : la pratique de la prière.
Pour qui souhaiteraient se procurer les textes, merci de bien vouloir me contacter à cette adresse : gyloup.toulouse@gmail.com
Il s’agit toujours du « Traité de la prière » de St-Nil l’Ascète, commenté par l’archimandrite Eusebios N. Vittis.
Paroles du monastère de Vatopédi :
« Notre coeur devrait battre pour Celui qui l’a créé. C’est pourquoi ne dites pas, après avoir passé beaucoup de temps en prière que peu n’a été gagné; car vous avez déjà gagné quelque chose. Et quel plus grand bien y a t-il que de s’approcher du Seigneur et de persévérer dans une union incessante avec Lui. »
A partir de St-Jean de l’Echelle
 
 » 29 – Tantôt, tu es d’emblée habile à la prière, tu pries bien; tantôt, bien que tu peines très fort, tu n’atteins pas ton but : c’est afin que ta demande en soit encore plus accentuée, et qu’ayant réussi, ton succès soit à l’abri et ne te sois pas ravi.
– 153 – Quand tu te tiens debout en prière, et que naît en toi une joie qui surpasse toute autre joie, alors tu as en vérité trouvé la prière. »
(St-Nil l’Ascète, le Traité de la Prière)
 
Bonne lecture, étude et pratique,
Fraternellement en Christ,
J.Loup